Expo Niki de St Phalle : de l’Art et la thérapie par l’art.

Artiste autodidacte, Niki de St Phalle (1930-2002), plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films, est connue pour ses « Nanas » monumentales et ses nombreuses sculptures issues de son imagination fertile.
Cette retrospective permet de découvrir le riche et spectaculaire travail d’une femme qui a dévoilé dans un livre, « Mon secret »(1993), l’inceste,  violée par son père.
A 22 ans, elle commence à peindre en hôpital psychiatrique où elle est internée pour schizophrénie… elle en sort quelques temps après avoir déjoué les pronostics médicaux.
« J’ai commencé à peindre chez les fous… j’y ai découvert l’univers sombre de la folie et sa guérison, j’y ai appris à traduire en peinture mes sentiments, les peurs, la violence, l’espoir et la joie. » .
« Peindre calmait le chaos qui agitait mon âme. C’était une façon de domestiquer ces dragons qui ont toujours surgi dans mon travail ».
» j’ai eu la chance de rencontrer l’art parce que j’avais, sur un plan psychique, tout ce qu’il fallait pour devenir une terroriste ».
L’art a été thérapeutique pour Niki de St Phalle .

Elle a fait de son histoire de vie une grande œuvre artistique.
L’exposition Niki de St Phalle est au Grand Palais à Paris jusqu’au 2 février prochain.

Source Grand Palais
www.grandpalais.fr